Grossesse – mon premier trimestre

Aujourd’hui je reviens sur le blog pour vous raconter mon premier trimestre de grossesse. En effet, j’ai remarqué que beaucoup de mes copines qui avaient eu des enfants vivaient cette période de manière très différente et que d’autres qui n’en avaient pas encore eu, me posaient des questions avec grand intérêt. Avec le recul, quand l’idée de tomber enceinte me trottait dans la tête, je me voyais aussi abreuver de questions mes copines qui avaient déjà franchi le cap. Et honnêtement, je me dis que j’ai bien fait de les harceler car au final, j’ai l’impression que l’on est pas forcément préparer à cette période qu’est la grossesse. Pour ma part, j’ai découvert que le premier trimestre était vraiment source de chamboulement que je ne soupçonnais pas le moins du monde. Autant psychologiquement que physiquement, je ne m’imaginais pas une seconde de tout ce qui allait arriver.

  • Le premier mois :

J’ai senti dès le début que j’étais enceinte. J’ai eu quelques brèves nausées, mal un peu partout et surtout à la poitrine. J’était quasiment sure que quelque chose se passait en moi mais j’ai préféré attendre avant de faire un test de grossesse pour être sure que celui ci serait fait dans les meilleures conditions possibles. J’ai fait le test début décembre au  saut du lit et quelle surprise quand j’ai vu qu’il était positif ! J’étais tellement surprise de tomber enceinte aussi vite que j’ai encore du mal à réaliser ! On me disait que l’on pouvait attendre 6 mois à 1 ans, mais en quelques semaines, voire quelques jours….  Et bien c’est venu plus vite qu’on ne le pensait !

Le soir même, j’ai annoncé la grande nouvelle à mon compagnon. J’ai collé un papier «je suis enceinte » sur les chocolats du calendrier de Noel. Il a fait des yeux grands ouverts quand il a lu le papier. La surprise était réussie ! Je crois qu’il était dans une autre dimension toute la soirée…. J’ai alors commencé à faire attention à ce que je mangeais car je ne suis pas immunisé contre la toxoplasmose malgré des années passées au côté de chats et j’ai aussi découvert les restrictions alimentaires!

Les symptômes :

  • Grande fatigue !!!
  • Quelques nausées les premières semaines mais ça reste gérable (environ 1 à 2 par semaine)
  • Douleurs à la poitrine
  • Fréquente envie d’uriner
  • Quelques douleurs au ventre la nuit en particulier

  • Le deuxième mois :

Ce mois ci a été plutôt chaotique et c’est là où les symptômes de la grossesse se sont amplifiés et ne m’ont laissé aucun jour de répit jusqu’au début du second trimestre. Vomissements intenses, nausées, mal des transports…  j’ai perdu 3 kilos durant cette période pour arriver à 47kg. J’ai été très fatiguée, je ne mangeais plus rien et je passais mes journées en tète à tête avec la cuvette des toilette. Les symptomes étaient très handicapants et j’avais du mal à sortir de chez moi. J’ai cessé le sport, fui les soirées et sorties avec les amis pour rester cloîtré chez moi. Les médicaments du gynécologue n’agissaient pas vraiment et le seul remède temporaire fut l’acupuncture. C’est là que je me suis rendue compte que je n’étais pas vraiment préparée à ce qui m’attendait. Ce fût très dur de devoir arrêter les activités car j’étais bien trop fatiguée et je n’arrivais pas à tenir debout. J’avais l’impression de ne plus être maître de mon propre corps et que celui ci était déconnecté de mon cerveau. Les hormones ont eu l’action d’un tsunamis dans mon organisme et je ne pensais pas être aussi mal.

Le gros point positif ce mois ci a été que nous avons pu écouter le cœur du bébé! Quel bonheur et quelle surprise de voir que d’un œuf on est passé à un petit être humain bien développé en seulement 1 mois ! ce fut à la fois un grand émerveillement et beaucoup d’émotion pour moi et mon compagnon !

Les symptômes :

  • Vomissements intenses (presque 6 fois par jour !)
  • Mal des transports (surtout la voiture)
  • Fréquente envie d’uriner
  • Grande fatigue

enceinte-estomac(Source : Magic maman)

  • Troisième mois :

J’ai l’impression d’être une vieille de 80 ans ! C’est dur surtout au niveau moral car je commence à trouver le temps long ! Le moral fait des hauts et des bas, le quotidien n’est pas toujours rose car je passe parfois mes journées à vomir en plus d’avoir mal à l’estomac. Mon mari quant à lui est un peu désemparé face à mon état mais m’accompagne d’un soutien sans faille dans cette épreuve. Je dois dire qu’il m’impressionne! Heureusement que les copines sont là aussi pour me soutenir et ça me fait beaucoup de bien de parler de mes angoisses et de mes inquiétudes avec elles car lorsque l’on est enceinte pour la première fois, on se pose vraiment des tas de questions! C’est à ce moment là aussi que j’ai réalisé que j’étais très loin de ma famille et que la présence de mes proches et amis me manquait beaucoup.

malade004

MAIS nous avons enfin annoncé la nouvelle à la famille et aux amis ! Quel soulagement de pouvoir enfin lever le voile sur notre précieux secret! Ça fait du bien de pouvoir désormais en parler, surtout que l’enthousiasme est bien présent ! Le bébé va bien, 15 cm déjà !il bouge bien, c’est bon signe ! J’espère que tout se passera pour le mieux par la suite !

Les symptômes :

  • Vomissements intenses (presque 6 fois par jour !) mais un jour sur deux
  • Insomnies (quelle horreur)
  • Fatigue
  • Remontées acides
  • Mal au dos
  • Fréquente envie d’uriner

4

Voilà pour le bilan du premier trimestre! Je vous rassure le second est beaucoup plus rose et heureusement! Je reviens très vite pour un nouvel article et si des mamans passent par là, n’hésitez pas à me raconter votre premier trimestre de grossesse! 

Un heureux événement!

Bonjour à toutes,

C’est un article un peu spécial que j’écris aujourd’hui. Celui-ci va déjà justifier ma longue absence sur le blog et surtout il va bouleverser son contenu. Cet événement que je vous annonce va modifier aussi un peu le fond de mon site et accessoirement ma vie entière ! Car oui aujourd’hui, je vous annonce que JE SUIS ENCEINTE !

09

(Source : http://fr.freepik.com/)

C’est une grande aventure qui débute pour moi et mon compagnon. Une page à deux se tourne pour ouvrir un nouveau chapitre à trois. Certains diront que nous avons pris notre temps, mais celui-ci était nécessaire. Ayant des parents divorcés, je voulais être sure que mes enfants ne subissent pas le même déchirement que moi. Je voulais donc trouver le bon, l’unique, la personne qui resterait à mes côtés quoi qu’il arrive que j’aime et qui m’aime. Puis j’avais envie de m’accomplir personnellement avant de me lancer, à savoir faire de longues études, de voyager et de profiter de notre vie à deux à fond. Désormais c’est chose faite, ce qui ne veut pas dire que j’arrêterais du jour au lendemain ce que j’écris précédemment…mais ça sera simplement différent !  Avec mon compagnon nous sommes ensemble depuis 10 ans aujourd’hui et après avoir traversé des hauts et des bas, à 28 et 32 ans, nous nous sommes dit que l’on était enfin prêt à fonder une famille.

4

Nous sommes à Tahiti depuis  1 an maintenant. L’idée d’avoir un premier enfant commença bien auparavant à nous trotter dans la tête. De mon côté j’y pensais mais je souhaitais trouver plus de stabilité au niveau du travail. Je pensais avoir plus de chance à Tahiti du fait qu’il y ait beaucoup à faire dans mon domaine mais sur ce point je me suis largement fourvoyée. Par contre dès je suis arrivée à Tahiti, il m’a semblé presque évident de tomber enceinte. Je ne sais pas pourquoi, le fait d’être éloignée de mauvaises ondes, de gens néfastes. Le fait de pouvoir être tranquille et de profiter de cette éventuelle grossesse sans pression de l’emploi, sans regard des autres qui nous jugent et nous donnent des conseils qu’eux-mêmes ne suivent pas. Et même si je me sens loin de tout et surtout de ma famille, je me dis que c’est l’occasion parfaite d’avoir un enfant dans ce milieu « protégé » et sans pression.

il_570xN.608178094_1viy

Donc voilà, je suis enceinte de 3 mois et demi. Je ne vous cache pas que le premier trimestre a été très difficile physiquement et que les symptômes ont été particulièrement handicapants pour mon cas. C’est pourquoi que je n’ai pas eu le courage ni l’énergie pour remplir ce blog qui m’est cher. Maintenant que ça va mieux et que les petits désagréments se sont estompés au second trimestre, j’espère avoir davantage de cœur à l’ouvrage et reprendre ma plume pour continuer de remplir mon espace virtuel. Comme je vous le disais son contenu va lui aussi changer, et je vous invite à suivre cette aventure de neuf mois en ma compagnie si le cœur vous en dit !

bouche_7